Améliorer la fertilité des femelles La réussite de la reproduction conditionne la productivité numérique du troupeau. Aussi il est primordial de réussir la courte période dont on dispose, pour remplir les femelles, surtout lorsque l'on souhaite grouper les futures dates de vêlages. La clé de la réussite passe par une bonne détection de la venue en chaleurs des femelles. Que ce soit pour les génisses ou les multipares, la cyclicité ou la reprise de cycle après le vêlage est principalement lié à l'état corporel des femelles . Elles doivent être en reprise de poids. Le contenu et la qualité de la ration et notamment l'apport énergétique de

titre de la fenêtre 

Améliorer la fertilité des femelles

La réussite de la reproduction conditionne la productivité numérique du troupeau. Aussi il est primordial de réussir la courte période dont on dispose, pour remplir les femelles, surtout lorsque l'on souhaite grouper les futures dates de vêlages.

La clé de la réussite passe par une bonne détection de la venue en chaleurs des femelles.

Que ce soit pour les génisses ou les multipares, la cyclicité ou la reprise de cycle après le vêlage est principalement lié à l'état corporel des femelles. Elles doivent être en reprise de poids. Le contenu et la qualité de la ration et notamment l'apport énergétique de la ration sont déterminant.

Plusieurs solutions peuvent être mise en œuvre et combinées entre elles pour tenter d'optimiser cette étape :  le flushing et la complémentation diététique.

Eviter tout stress pendant la période de reproduction

En premier lieu, il est fortement recommandé d'éviter tout stress 2 semaines avant et pendant la période de reproduction.

  •   Pas de vaccination
  •   Pas de traitement antiparasitaire
  •   Pas de modification brutale de la ration
  •   Eviter d’intégrer de nouvelles femelles dans un lot pendant cette période

Le flushing et la complémentation diététique

La reproduction est une fonction de « luxe » qui n’est assurée que si les autres besoins sont couverts par la ration.
Les déséquilibres de l’alimentation sont les causes majeures d’anoestrus et donc d’augmentation de l’IVV.


(Source : GTBV – MPLR – 2010)

Le Flushing

Pour maximiser la manifestation des chaleurs des bovins, notamment pour atteindre un objectif de regroupement des vêlages, la pratique du flushing reste éprouvée et efficace.
Elle consiste à booster les apports énergétiques de la ration, par un apport supplémentaire de 1 à 1.5 kg de céréales en plus des besoins de production, 3 semaines avant la mise à la reproduction et jusqu’à 3 semaines après les dernières inséminations.
L’énergie et le phosphore sont des facteurs limitants sur l’expression des chaleurs, aussi l’avoine constitue la céréale la plus connue...

 

Complémentation diététique

Généfertil contient des oligo-éléments et des vitamines A, D3, E, B1 et Béta carotène en granulés. En complément d’un Flushing ce produit contribue à une meilleure expression des chaleurs, qualité des ovules et améliore le taux de réussite à la première IA.
Mode d’emploi vaches laitières et vaches allaitantes :
Distribuer en début de période de reproduction 100 g/j pendant 5 jours -> effet œstrus
Puis renouveler la cure 1 mois après -> effet nidation

Généfertil : seau de 15 kg : 99,50 € HT (Réf 502010 15)
à partir de 2 seaux achetés - 10 %
à partir de 5 seaux achetés - 15 %

Composition, distribution, plus d'infos : https://www.geneform.fr/genefertil

Une solution pour grouper les chaleurs, gérer un groupe de femelles :

La synchronisation des chaleurs : Une technique fiable et plébiscitée !

Elle permet de …

  • Mettre des femelles à la reproduction, même si elles ne sont pas cyclées. Cela permet de réduire l’intervalle vêlage – vêlage
  • Inséminer sans détecter les chaleurs et faciliter les inséminations sur les retours (puisque 1ère IA après synchro = chaleur de référence)
  • Améliorer la performance économique de l’élevage : le groupage des vêlages sur 3 mois permet de produire 11% de veaux supplémentaires et de dégager 1/3 de travail d’astreinte. (Source : Réussir Viande Mai 2014)

La synchronisation des chaleurs améliore le travail de l’éleveur. Si elle est bien réalisée, elle maintient la fertilité, elle n’améliore pas et ne dégrade pas le taux de réussite à l’IA.

Contactez l'inséminateur près de chez vous :
https://goo.gl/hfKXeg

 

 


×

Accès à mon espace

Identification en cours...